BAS - LOVE ME


C’est en 1554 que les premiers véritables bas firent leur apparition sous la forme qu’on leur connaît aujourd’hui, lorsqu’un anglais du nom de William Rider eut l’idée de séparer le haut du bas des collants pour rendre leur usage plus pratique et plus raffiné.

Aux alentours de 1589, les premiers bas tricotés mécaniquement font leur apparition grâce à l’invention du métier à tricoter.

 

En 1685 les bas en fil de coton apparaissent. On les appelle alors « bas de Barbarie» et sont de couleur blanche ou chinés. Meilleur marché, ils remplacent peu à peu les bas en laine ou en soie. Après la révolution, on leur préfèrera des bas noirs.

 

La jarretelle, qui sert à maintenir le bas en position haute sur la cuisse, a été brevetée par M. Féréol Dedieu vers 1878. Elle a été inventée dans le but de remplacer les jarretières et de permettre une meilleure circulation du sang dans les cuisses.

 

Rapidement, les jarretelles sont adoptées par les femmes et cousues aux corsets et autres guêpières pour supporter les bas de soie.

 

Dans les années 1920, les bas féminins sont tissés en rayonne, qu’on appelle aussi viscose, une matière opaque et chaude qui est une copie grossière de la soie mais bien meilleur marché.

 


1932 - Le bas jartelle, ultime arme de séduction féminine

C’est à partir de 1932 et depuis l’apparition de Marlène Dietrich en porte-jarretelles et en bas de soie noirs dans « L’ange bleu », que les femmes se sont appropriées les bas jarretelles pour les utiliser comme une véritable arme de séduction…

 

Il est l’accessoire vestimentaire érotique par excellence…

 

Il faudra cependant attendre l’invention du nylon par Wallace Carothers, employé chez Dupont de Nemours, le 28 février 1935, pour que les premiers véritables bas nylons puissent être fabriqués quelques années plus tard.

 

1940 - La révolution du bas nylon

Le 15 mai 1940, les 4 premiers millions de bas nylons à coutures transparents sont mis en vente aux États Unis. Bien qu’ils soient d’abord fabriqués uniquement de couleur beige, leur succès fût immédiat…

 

Alors que les ventes de bas nylons explosent, la seconde guerre mondiale provoque l’interruption momentanée de leur fabrication. Les derniers exemplaires de véritables bas nylon se vendent à prix d’or au marché noir, alors que la plupart des femmes se badigeonnent les jambes avec du maquillage dilué et tracent une fausse couture au crayon gras pour faire illusion…

 

Dès la fin de la guerre, la fabrication reprend et les bas jarretelles en nylon rencontrent à nouveau le même succès, provoquant d’incroyables files d’attente devant les magasins !

 

Désormais, l’univers de la mode féminine passait définitivement de l’opacité morose à la transparence frivole des bas jarretelles en nylon. En 1950, les femmes commençaient à montrer leurs jambes…

 

Les bas nylon devinrent accessibles au plus grand nombre et en 1965 la consommation des bas sans coutures connaîtra son apogée.

 

En 1967, la mode de la mini-jupe lancée par Mary Quant provoqua un retour massif aux collants, plus pratiques et plus discrets, surtout pour danser le rock en robe ou en jupe courte !

 

En 1968, la libération des femmes et leur entrée dans la vie active précipita le déclin des bas jarretelles au profit des pantalons et des collants.

 

Sexy, chics et ultra-féminins

En 1972, Liza Minelli portera encore une fois les bas nylons au sommet de la gloire, dans le film « Cabaret» de Bob Fosse.

Ce succès cinématographique redonnera de l’attrait aux bas nylons, qui connurent à nouveau une période faste durant quelques années.

Les bas d'aujourd'hui ...

De nos jours, la plupart des bas jarretelles sont confectionnés à partir de fibres synthétiques mélangées qui leurs confèrent douceur et élasticité pour un confort et une tenue optimum.

 

Au fil du temps, les méthodes de fabrication on aussi évoluées pour produire des bas aux caractéristiques particulières : avec ou sans gousset, à pointes et talons renforcés, à larges jarretières pour un maintien parfait, avec ou sans démarcation…

 

L’attrait des bas sur les femmes, leurs apportent sensualité, romantisme et confiance lorsque le regard d’un homme se porte sur elles. Pour le plaisir de vous séduire, Messieurs…

 


Écrire commentaire

Commentaires : 5
  • #1

    jeanmarc.iniesta (mercredi, 04 juin 2014 21:16)

    merci pour le projet et les photos;vous etes vraiment cette vague que nous les anciens nous attendions....................roulez a fond .............on sera avec vous................AMITIES ET PASSION

  • #2

    Dolores (jeudi, 05 juin 2014 15:57)

    Bonjour Jean-Marc,

    Merci pour ton message c'est exactement ce que l'on souhaite donner un vent nouveau, une approche différente.

    Au plaisir

    Dolo

  • #3

    JOCCO POWER (vendredi, 06 juin 2014 19:07)

    Merci JM on commence a bien voir que vous êtes là les chiffres parlent ... comme le dit Dolo une approche différente uniquement basé sur notre travail et nos expériences. L'important a nos yeux étant toujours de partager...

  • #4

    milanovic pascale (dimanche, 06 juillet 2014 23:12)

    bravo les filles chouette article

  • #5

    Dolores (lundi, 07 juillet 2014 10:43)

    Merci pour ton message Pascale ;-)